Médecines douces

Thérapie et maladie | Mon avis sur la Gestalt thérapie

Ecrit par 15 avril 2019 septembre 6th, 2019 3 commentaires
Gestalt thérapie

De la même manière que j’ai choisi de publier mon propre parcours de résilience avec ma SEP, j’invite des thérapeutes ou praticiens en médecines douces à venir présenter leur activité. 

Je vous présente donc une interview d’Emeline, future thérapeute en Gestalt, qui s’est passionnée pour la Gestalt thérapie à travers son expérience personnelle. Elle nous raconte ici en quoi consiste cette forme de thérapie. 

Le Gestalt thérapeute va être vigilant aux mouvements et, souvent, aux non-mouvements du corps de son client. En effet, nous exprimons bien plus de nous, de ce qui nous anime profondément, par des gestes ou micro-mouvements dont nous n’avons pas forcément conscience !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Emeline. Je vis près de Nantes. J’ai 36 ans, suis en couple, et maman d’un enfant. J’aime me présenter comme chocolat addict, mais aussi adepte de l’humain et de sa psychologie. Je suis une coach professionnelle, Gestalt thérapeute et écrivaine en devenir.

Comment as-tu découvert la Gestalt ?

Gestalt thérapeute

J’ai découvert la Gestalt thérapie par l’intermédiaire d’une amie. À cette période, j’étais au plus bas. Je venais de démissionner de mon CDI à Paris, mon petit ami venait de me quitter et mes angoisses et mes phobies conditionnaient toute ma vie.

Une amie donc, qui était suivie par une Gestalt thérapeute, m’a transmise son numéro. Plus que la Gestalt, elle m’a mise en avant la thérapeute, avec qui elle suivait à la fois des séances individuelles et des weekends de thérapie en groupe.

C’est ainsi que tout a commencé…

Peux-tu nous dire ce qu’est la Gestalt thérapie?

La Gestalt est une approche psycho-thérapeutique. Comme il existe l’analyse transactionnelle, la PNL, ou plein d’autres approches. Elle a donc vocation à soigner.

La particularité de cette approche est la posture du thérapeute. Celui-ci s’engage pleinement dans la relation avec son client. C’est d’ailleurs ce qui m’a tout de suite séduite ! J’étais auparavant allée consulter un psychiatre. Son mutisme face à mes questions et mon discours ne me convenaient pas. J’ai toujours eu besoin d’échanger. Le Gestalt thérapeute va ainsi partager ce qu’il vit au contact de son client. Il va exprimer ce qu’il pense, ce que cela lui fait d’entendre le discours de son interlocuteur, ce qu’il ressent.

Une autre particularité de la Gestalt est l’intérêt porté presqu’autant à la forme qu’au fond. Le Gestalt thérapeute va être vigilant aux mouvements et, souvent, aux non-mouvements du corps de son client. En effet, nous exprimons bien plus de nous, de ce qui nous anime profondément, par des gestes ou micro-mouvements dont nous n’avons pas forcément conscience !

La Gestalt thérapie est une approche holistique. Elle s’intéresse à l’être humain dans son ensemble, mais aussi à celui-ci dans son environnement. Et elle travaille sur ce qui se passe dans l’instant présent.

C’est une des clés de ce courant thérapeutique : s’intéresser à la manière dont la personne entre en contact avec les autres. Plutôt que de chercher à répondre à la question pourquoi telle ou telle situation difficile arrive, le thérapeute va chercher à comprendre comment cela se produit. À quel moment, quels sont les ressentis à ce moment-là, ce que dit le corps… Le thérapeute aide son client à comprendre comment il est au monde. Sa façon d’être en relation avec les autres.

Qu’est-ce que la Gestalt t’a apportée ?

Je sais aujourd’hui qui je suis et à quoi je sers. J’ai compris à quel point j’avais pu être enfermée dans des croyances et une idée de ce qu’était la vie. Mes angoisses et mes phobies apparaissaient à des moments particuliers pour me dire que cela n’était pas pour moi, que cela ne me correspondait pas. La Gestalt thérapie m’a rendue responsable de ma vie.

J’ai pris des décisions pour ne plus subir mes peurs. La Gestalt m’a ouverte le champ des possibles. Grâce à elle, j’ai pris les rênes de mon avenir,  j’ai développé chez moi l’audace. J’ai pu imaginer d’autres alternatives. En me sentant accompagnée, j’ai expérimenté et je me suis découverte. J’ai quitté ce que je croyais devoir faire ou être. Je me suis connectée à ce qui m’animait tout au fond et dont j’étais totalement coupée. En partageant mes émotions, mes ressentis…

J’ai ainsi modifié totalement ma façon de communiquer avec mon entourage. Je suis aujourd’hui en relation de façon plus authentique. Je n’ai plus peur de montrer ce que, auparavant, je pouvais appeler des failles. Bien au contraire ! J’ai découvert que ce sont ces mêmes failles qui me rendent plus riche. Je connais mes besoins et sais écouter mon corps.

Bien évidemment, la Gestalt n’est pas magique ! Pour ma part, et compte-tenu de mon histoire et de ma situation, j’ai consulté un Gestalt thérapeute durant des années et je continue toujours ! C’est indispensable pour mes futurs métiers de coach et de thérapeute de toujours mieux me connaître. Je dois également souligner que les thérapies de groupe m’ont beaucoup aidée. Les résultats obtenus sont exponentiels par rapport aux séances individuelles.

La Gestalt thérapie est pour moi une vraie philosophie de vie. Aujourd’hui je la pratique au quotidien : j’ai appris et continue d’apprendre à écouter mes propres ressentis au contact de l’autre, à l’écouter avec bienveillance, à lui partager ce que je ressens… Jamais dans le conseil. Et toujours sans jugement.

Comment se forment les Gestalt thérapeutes ?

Il existe de nombreuses écoles en France. Et je donne plus d’informations sur mon blog. J’ai d’ailleurs rédigé toute une page à ce sujet. Il est possible de se former au métier de Gestalt thérapeute mais il est aussi possible d’acquérir une posture Gestalt dans votre métier actuel. En effet ce courant thérapeutique se pratique partout et avec n’importe qui ! Que l’on soit formateur, expert-comptable, infirmier, conseiller en orientation professionnelle, etc…

Au-delà de soigner, c’est une façon d’écouter, d’être en relation avec l’autre tout en s’écoutant soi. C’est loin d’être évident mais cela s’apprend. Et les résultats sont surprenants !

Pour intégrer la posture Gestalt dans une pratique professionnelle, il faut compter trois ans. Pour devenir Gestalt thérapeute, c’est tout un chemin de vie ! Cela prend environ 5 à 7 ans. Tout dépendra de la pratique. En effet, pour acquérir ce titre, au-delà de la formation, il faut aussi avoir plus d’une centaine d’heures en supervision de pratique.

Le mot de la fin ?

Merci ! Oui merci Lisa de me permettre de partager ici mon avis sur la Gestalt thérapie, et en quoi cela consiste. J’ai ouvert mon blog pour faire découvrir cette approche qui m’a tellement apportée. Avec cet article, tu me fais un très beau cadeau. J’espère que mes mots vous donneront envie d’en savoir plus. Vive la Gestalt et vive la vie ! Merci !

Emeline

NOTE DE LISA : j’avais à coeur de vous présenter ce courant thérapeutique et j’ai été ravie de rencontrer Emeline grâce aux réseaux sociaux. Comme j’en ai souvent parlé, la gestalt thérapie m’a énormément aidée face à ma maladie, ma sclérose en plaques.

Encore une fois, il ne s’agit pas d’une promesse de guérison mais c’est réellement grâce à cette thérapie que j’ai pu mieux comprendre et m’extraire de mes blocages émotionnels. Ces mêmes blocages qui mettaient mon corps sans cesse en tension, pouvant occasionner des poussées de sclérose en plaques. C’est depuis cette thérapie que je me suis apaisée et que ma maladie a commencé à moins se manifester.

Bien entendu, tout est à prendre en compte et j’ai toujours cumulé cela avec des soins physiques plus poussés en médecines douces.

=> Cela rejoint l’importance de considérer le corps et l’esprit comme un même ensemble. L’un ne peut aller sans l’autre !

Si vous aussi vous souhaitez témoigner et pouvoir partager votre message d’espoir pour aider d’autres personnes, n’hésitez pas à m’envoyer votre histoire et venir agrandir cette belle communauté de personnes qui vivent si bien avec leur maladie 🙂

POUR RECEVOIR PLUS D’ASTUCES POUR BIEN VIVRE AVEC SA MALADIE OU DE TÉMOIGNAGES INSPIRANTS :

3 commentaires

Laissez un commentaire