Témoignages

Témoignages | “Mon handicap moteur m’a permis de me réaliser”

Ecrit par 15 juillet 2019 octobre 21st, 2019 1 commentaire
handicap moteur

J’invite souvent des personnes touchées par une maladie et/ou un handicap à venir raconter leur histoire. Notamment, lorsqu’elles ont mis du sens sur leurs maux !

Ce mois-ci, je vous présente le témoignage inspirant de Cédric. Après une enfance douloureuse, il a appris à considérer son handicap moteur comme une chance et à en faire une force. En cheminant sur lui, il a appris à aimer la personne qu’il est aujourd’hui, grâce à ce qu’il a traversé.

Aujourd’hui, il est préparateur mental et accompagne des personnes à bien vivre avec leur handicap.  

“L’une des clés pour métamorphoser une vie est de ne jamais prendre une situation pour acquise, de comprendre que nous avons toujours le choix.”

Un handicap moteur présent depuis l'enfance

Voici l’histoire d’une vie, celle d’une personne née avec un handicap moteur. Et qui, aujourd’hui, considère son handicap comme un précieux cadeau qui lui a été offert.

Dès ma naissance, j’ai dû subir une opération chirurgicale au niveau de la colonne vertébrale. En réalité, ce fût une chance car c’est grâce à cette opération que je peux aujourd’hui être de ce monde. Cela me permet de goûter chaque jour à la plus belle chose qui soit, la vie !

Mais, pour en arriver là, cela a été un travail de chaque instant et cela ne s’est pas fait sans difficultés. Ma moelle épinière avait été endommagée suite à une malformation congénitale. Et cela entraîna une perte fonctionnelle de certains muscles au niveau de mes jambes. Dès ma jeunesse, j’aurais ainsi des difficultés à la marche ainsi qu’une perte de l’équilibre.

Ainsi, mon enfance fut jalonnée de multiples opérations, parfois très douloureuses, pour tenter de réparer au mieux les séquelles de cette malformation. Et, aujourd’hui, mon handicap moteur m’oblige à me déplacer avec des cannes. Pourtant, dans ce contexte pas toujours facile, mon enfance et mon adolescence furent les plus normales possibles. Et ce, malgré les contraintes imposées par mon handicap.

Le refus de mes parents de me placer en centre de rééducation

Grâce à la détermination farouche de mes parents, j’ai pu suivre une scolarité dans la filière classique. Ce qui n’était pas gagné d’avance ! Des difficultés se présentaient à cause de ma mobilité réduite et il y avait certains à priori face au handicap moteur.

Du coup, les médecins avaient pour habitude d’envoyer les enfants handicapés dans des centres de rééducations fermés. Ils ne rentraient alors dans leurs familles que de temps en temps. Cependant, cette option, qui étaient plébiscitée par le corps médical, essuya un refus catégorique de la part de mes parents. Ils firent naturellement le choix de me garder avec eux pour s’occuper de moi au mieux.

Et ils mirent tout en œuvre pour que je puisse avoir une vie la plus normale possible. 

Un refus salvateur en ce qui me concerne ...

espoir et handicap moteur

Il est certain que la décision de me mettre en centre aurait était la plus simple pour eux. En revanche, elle aurait pu avoir des conséquences néfastes sur mon développement personnel. Je n’aurais pas pu apprendre à m’adapter, à avoir une vie sociale et bien d’autres choses.

Etre dans ce type de centre, dans les années 70, aurait pu induire par la suite des difficultés d’intégration sociale. Je pense que j’aurais eu une vision erronée et réductrice de mes réelles capacités. Fatalement, cela aurait pu avoir des répercussions sur mon estime de moi. 

... dont je remercie mes parents chaque jour

J’ose espérer que la situation est un peu différente aujourd’hui. Aussi, je souhaite préciser que je ne jette surtout pas la pierre aux parents qui mettent leurs enfants dans des centres. Chacun fait du mieux qu’il peut avec ses capacités du moment et selon le handicap auquel il doit faire face.

Je suis bien conscient que, selon le handicap moteur, une vie dans le cercle familial n’est pas toujours possible. En revanche quand elle l’est, c’est une solution bien plus épanouissante pour la personne handicapée. Ce choix fut certainement difficile à faire pour mes parents. Mais il m’a permis de grandir et de m’épanouir, entouré de mes proches. Il m’a aussi donné la possibilité d’apprendre à me sociabiliser.

Et, avant tout, il m’a appris à me faire une place dans la société qui n’en laisse que très peu face au handicap et à la différence. Cette décision a donc changé le cours de ma vie !

L'importance d'apprendre à s'adapter !

Bien sûr, la suite n’a pas toujours été facile … Mais nous avons réussi, ensemble, à traverser les obstacles que le handicap moteur pouvait mettre sur nos routes. Ce choix de vie a eu pour conséquence de nous apprendre à nous adapter, perpétuellement, au quotidien. Et c’est réellement une des clés pour parvenir à avancer et ne pas se retrouver face à des embûches insurmontables !

Cela demande beaucoup d’énergie, de patience, de persévérance et que sais-je encore … Mais cela permet finalement d’atteindre une forme de résilience, qui est aujourd’hui une véritable récompense. En effet, oser faire face aux problématiques qui se présentent dans nos vies est essentiel. C’est aussi en empruntant cette voie qu’il nous est possible de grandir. Et, ainsi, de nous créer la vie qui nous ressemble.

En étant combatif et en osant relever nos défis, cela nous rend plus fort, quelque en soit l’issue. 

Je suis devenu champion national et international en handisport

Selon mon point de vue, la simplicité est rarement la meilleure solution. Cela n’induit pas forcément une transformation vers une vie épanouissante et pleine de sens. Il est certain que nous avons toujours tendance à aller vers la simplicité, mais cela se paye souvent au prix fort. Pour moi, le choix de la difficulté n’est pas un choix naturel, mais tellement plus enrichissant.

Découverte du handisport

Après être parvenu à surmonter ces épreuves, j’ai naturellement acquis un goût pour le sport et la performance. C’est principalement au cours de séances de kinésithérapie que cette attirance pour l’effort physique s’est manifestée.  A force de répétition sans doute…

Au cours de l’une de ces séances, je rencontrais un jeune homme qui avait le même handicap moteur que moi. Forcément cela nous a rapproché ! J’ai alors appris qu’il faisait (et fait toujours) de la natation dans un club Handisport. Cette nouvelle me fit une forte impression, notamment en raison de mon attirance particulière pour le milieu aquatique.

Ce fut alors l’opportunité pour moi d’entamer une nouvelle aventure qui changera complètement ma vie. Mais, ça, je ne le savais pas encore !

Je deviens champion en handisport !

J’ai alors intégré ce club et commençais par m’entraîner une fois par semaine. C’était certainement la chose qui me rendait le plus heureux du monde à ce moment-là ! Rapidement, l’entraîneur me proposa de participer à une compétition régionale en Handisport. Un rêve était en train de se réaliser, j’allais participer à une compétition !!!

Et ce fut le début d’une longue histoire… En effet, suite à cette compétition, on me proposa d’intégrer l’équipe régionale pour participer à une compétition inter-régionale. A 15 ans, du haut de mon handicap moteur, cette proposition me remplit de bonheur.  C’était une nouvelle page, pleine de belles surprises qui était en train de s’ouvrir.

Celle-ci sera d’ailleurs suivi de plein d’autres pages puisque l’histoire va durer plus de vingt-cinq ans. Elle m’amènera à pratiquer en club valide, puis dans une section sport-études. Finalement, je parviendrai à atteindre le plus haut niveau et à décrocher plusieurs titres nationaux et internationaux.

Cette quête vers l’excellence et la performance me permettra de vivre des moments d’exceptions. Ils resterons, à jamais, marqués dans ma mémoire. Ils ont contribué, en grande partie, à faire de moi la personne que je suis aujourd’hui. C’est en osant aller de l’avant pour suivre mes véritables désirs que je suis parvenu à me créer la vie que je voulais vivre.

Faire de mon handicap moteur une force

Je sais que j’aurais facilement pu me morfondre sur ma situation, en tant qu’handicapé. Mais, au lieu de cela, j’ai choisi de jouer dans le grand jeu de la vie et d’oser me dépasser un peu plus chaque jour. Ce choix m’a permis d’atteindre les plus hautes marches des podiums ! Ou, encore, de faire des voyages, en toute autonomie, à l’autre bout du monde.

J’aurais pu garder ces rêves de voyage et me dire que ce n’était pas pour moi. Me dire que mon handicap moteur ne me permettrait jamais de faire cela. Mais le désir de vivre la magie de la vie, de vivre de belles émotions a été plus fort. J’ai eu le bonheur d’aller visiter l’Islande, la Birmanie, la Namibie ou encore le Brésil. Cela a été des voyages fabuleux, parfois en chambre d’hôtes, parfois en tente.  J’ai pu y faire des randonnées de plusieurs kilomètres, visiter des lieux magnifiques, gravir des montagnes.

Cela peut paraître un peu fou de se lancer dans de telles aventures pour une personne handicapée et pourtant… C’est possible ! Il suffit juste d’y croire, de se faire confiance. Et, surtout, de tout mettre en œuvre pour aller vers ce que nous souhaitons vraiment, ce qui nous fait vibrer. La vie met sur notre chemin des obstacles, mais c’est pour notre bien !

Car ce n’est que dans la difficulté que nous grandissons et que nous nous construisons une vie meilleure ! Celle qui nous fait vibrer et nous sentir vivant.

Le désir d'accompagner les personnes dans la même situation que moi

Une autre rencontre sera un tournant dans ma vie, car elle m’apportera une autre dimension au niveau professionnel. Je découvrirai la voie que je devais suivre, celle de la préparation mentale et de l’accompagnement. Cette découverte fut une révélation pour moi et je commençais à entrevoir la raison de tout ce que j’avais traversé, ainsi que le potentiel infini qui se trouvait derrière ce terme de développement personnel et ses disciplines connexes.

Une révélation ...

Je compris alors le sens que je voulais donner à ma vie. Je décidais de me former à la préparation mentale et l’accompagnement. Je voulais apprendre les techniques nécessaires pour conduire une véritable relation d’aide. Aujourd’hui, j’accompagne au quotidien des personnes à faire de leur handicap un tremplin pour révéler leurs potentiels.

J’utilise tout ce que la vie m’a apporté afin d’aider les personnes en situation de handicap moteur à voir les choses différemment. Plus positivement, pour toujours aller de l’avant et croire en leurs rêves ! Cette nouvelle vision du monde permet de comprendre qu’il est essentiel d’apprendre de chaque événement de la vie. Cela permet d’en ressortir grandi, de croire en l’avenir et de se créer une vie passionnante.

L’une des clés pour métamorphoser une vie est de ne jamais prendre une situation pour acquise. Il faut comprendre que nous avons toujours le choix. Si mes parents n’avez pas été aux bouts de leurs convictions, s’ils avaient écouté les médecins, ma vie aurait pu être bien différente aujourd’hui. Mais il en a été tout autrement. Et  j’ai ainsi pu me bâtir une vie véritablement épanouissante en y mettant du sens.

Le refus de me faire appareiller

Ne pas me faire appareiller a été un autre combat. Les médecins voyaient l’appareillage comme une aide pour me faciliter la marche et donc me rendre la vie plus facile, ce qui était une vérité dans l’absolu. Cependant, pour moi, il s’agissait là d’une vision à court terme. L’autre choix était de continuer à marcher sans appareil tant que mes muscles me le permettaient.

C’est sûr, cela m’a demandé beaucoup d’énergie et de temps. Car il m’a fallu faire énormément de séances de kinésithérapie dans le but de conserver un maximum de force musculaire afin que je puisse continuer à me mouvoir sans autre aide que les cannes. Mais je ne regrette en aucun cas ce choix ! Aujourd’hui, il me permet de continuer à marcher simplement à l’aide de cannes anglaises.

Conclusion

Alors, c’est certain, il m’a fallu me battre, m’endurcir pour parvenir à surmonter toutes ces épreuves. Mais cela faisait partie de mes choix de vie ! Et ils sont aujourd’hui récompensés au centuple.

De mon point de vue, c’est en osant s’aventurer dans la difficulté, en décidant d’avancer coûte que coûte, que j’ai pu faire de ma vie celle qu’elle est aujourd’hui. Cela m’a demandé de faire face à des situations parfois compliquées, de rester déterminé pour avancer contre vents et marées.

Pour parvenir à cela, trouver le positif de chaque situation est devenu un réflexe ! Pour ne pas me décourager, j’ai appris à gérer et canaliser mes émotions. De même, l’envie de vivre une vie à la mesure de mes espérances m’a permis d’accomplir le chemin nécessaire pour y parvenir, même si cette gymnastique de l’esprit ne s’est pas faite sans peine. Mais, j’ai ainsi appris à voir les choses sous un angle différent et à aborder bien plus sereinement les moments difficiles, en gardant toujours l’espoir nécessaire pour atteindre mes buts.

Et c’est tout cela que je souhaite partager dans mes accompagnements et ainsi permettre à ceux qui le souhaitent de vivre une vie épanouissante et pleine de sens !

Cédric – Coachnpulse
c.seguinel@coachnpulse.fr

Si vous aussi vous souhaitez témoigner et pouvoir partager votre message d’espoir pour aider d’autres personnes, n’hésitez pas à m’envoyer votre histoire et venir agrandir cette belle communauté de personnes qui vivent si bien avec leur maladie 🙂

POUR RECEVOIR PLUS D’ASTUCES POUR BIEN VIVRE AVEC SA MALADIE OU DE TÉMOIGNAGES INSPIRANTS :

1 commentaire

  • xavier Gostanian dit :

    Une super histoire émouvante, qui donne toujours envie de se battre pour avancer dans la vie, en la remerciant, et de toujours voire les beaux cotés de la vie, car celle-ci est belle être optimiste, c’est une force !

Laissez un commentaire