Médecines douces

Les bienfaits de la cryothérapie sur les maladies inflammatoires

Ecrit par 6 avril 2020Aucun commentaire
bienfaits cryotherapie sur les maladies inflammatoires

Cet article présente les bienfaits de la cryothérapie sur les maladies inflammatoires. Je l’ai écrit suite à une interview donnée par le personnel paramédical du centre Cryobox, à Paris 9. Attention, cette pratique n’a pas vocation à remplacer votre traitement. En cas de doute, demandez toujours à votre médecin traitant au préalable. 

Introduction

La cryothérapie est un nouvel outil de bien-être de plus en plus apprécié. Notamment dans le cas de certaines maladies. Je tiens à présenter, sur le blog, des outils qui peuvent permettre d’atténuer des symptômes de certaines pathologies et les effets secondaires des traitements. J’ai donc trouvé pertinent de me pencher sur les bienfaits de la cryothérapie sur les maladies inflammatoires. Maladies comme la sclérose en plaques, dont je suis atteinte.

Et, pour cela, j’ai rencontré le personnel de santé en charge du centre Cryobox, situé à Paris, dans le 9e arrondissement. Ce centre est constitué seulement d’ostéopathes. Pour eux, la cryothérapie est un outil très intéressant pour le bien-être des personnes. Mais pas seulement ! Ils présentent aussi cela comme un soin possible pour pouvoir accompagner les personnes qui ont des pathologies inflammatoires. La prise en charge paramédicale se fera alors à travers les conseils aux patients.

En quoi consiste la cryothérapie ?

La cryothérapie consiste à exposer le corps quelques minutes à un froid extrême. La science a démontré que cette pratique pouvait comporter de nombreux effets bénéfiques sur le corps. Notamment sur les douleurs, la récupération sportive mais aussi sur le stress et le sommeil.

A quels niveaux se fait l’action de la cryothérapie ?

L’action de cryothérapie se fait sur deux niveaux :

  • En premier lieu, une action locale du froid permettra de diminuer l’intensité de la douleur et de drainer des organes. En effet, les veines se dilatent et se rétrécissent grâce à l’alternance chaud/froid. Et ce phénomène de pompe permet de drainer les organes, les vaisseaux et le système lymphatique. A ce stade, les fourmillements propres à certaines maladies peuvent diminuer, de par l’action analgésique et le drainage. Les capillaires se dilatent et, de nouveau, tout le flux sanguin et veineux est apporté et drainé. Au niveau local, il y a donc une action sur nos systèmes nerveux, veineux et sanguin.
  • Puis, il y a une action centrale du froid, par la stimulation de capteurs que nous avons au niveau de la peau et du visage. L’alternance chaud / froid crée un choc thermique qui stimule ces capteurs. Et, dans un second temps, ces capteurs envoient des informations nerveuses au cerveau pour dire au cerveau stressé de sécréter un certain nombre d’hormones. Cela passe par des endorphines pour le côté bien-être et des cytokinines pour jouer sur l’inflammation. Mais cela a aussi une influence sur les hormones qui participent au sommeil, notamment le cortisol.

Un questionnaire au préalable

La séance commencera toujours avec un questionnaire à remplir sur les contre-indications. C’est très encadré. Dans le cas de personnes touchées par une maladie, il y aura des préconisations faites, en fonction de la pathologie, par le personnel paramédical. Notamment au regard du nombre de séances conseillées. Comme détaillé par la suite, une seule séance n’est pas suffisante pour des maladies, type inflammatoires. Si les patients ont aussi un suivi avec des kinésithérapeutes, il est tout à fait possible de cumuler les deux. La cryothérapie interviendra en complément.

Nous enlevons nos vêtements. Nous devons normalement emmener un maillot de bain au préalable. Et oui ! Nous allons vraiment nous mettre en maillot dans une pièce avec des températures négatives !!

La préparation à la séance de cryothérapie

Le personnel paramédical prend la température de notre corps avant de rentrer dans la cabine puis à la sortie. En effet, à la fin, notre corps doit avoir atteint une température de 12 degrés.

Le personnel nous fournit alors divers éléments :

  • Deux paires de gants, à mettre l’une sur l’autre
  • Une paire de sandales (il faudra apporter une paire de chaussettes)
  • Un bandeau pour protéger les oreilles
  • Un masque pour mieux respirer et protéger le bout du nez
  • Et un peignoir dans un premier temps, que nous ne gardons pas longtemps …

Le personnel nous demande quelle musique nous souhaiterions écouter dans pendant la séance. Je dois avouer que j’avais demandé un son pop rock. Mais, avec le recul, une musique qui donne envie de danser aurait été la bienvenue 😊

Comment se déroule la séance de cryothérapie ?

C’est parti ! Nous enlevons le peignoir et nous commençons par un premier sas. Celui-ci est un peu moins froid afin que notre corps prenne le temps de s’habituer. Puis nous entrons dans une pièce fermée, qui est alors à -110 degrés. Nous avons tout le matériel pour protéger nos extrémités. Et, d’ailleurs, nous devons impérativement les remuer régulièrement pendant les 3 minutes que dure la séance.

cryotherapie

Alors nous remuons les doigts, les orteils. Nous nous concentrons sur la musique pour oublier le froid ! On balance le torse, on essaie de sautiller un peu même en gardant les pieds au sol. Et on attend le décompte, qui est fait toutes les 30 secondes jusqu’à ce que la séance soit finie.
Bien évidemment, à tout moment, si nous ne nous sentons pas bien, nous sommes libres d’arrêter !

Le centre pratique la cryothérapie où le corps entier est immergé. Dans ce cas, la température ne doit pas nécessairement être à moins de -110 degrés. A l’inverse, certains centres où seulement le corps est soumis au froid pendant que la tête reste en dehors, peuvent descendre la température encore plus. En soi, pour que la séance soit le plus efficace possible, de préférence, le corps entier doit être soumis au froid.

Combien de temps durent les effets d’une séance ?

Les effets d’une séance seule peuvent durer 3 ou 4 jours. Si nous cherchons à ressentir les bienfaits de la cryothérapie sur une maladie inflammatoire, il est préconisé d’effectuer une dizaine ou une quinzaine de séance. A raison d’une séance par jour pendant 10 jours. Et derrière, s’il y a besoin, il est possible de rajouter 5 séances où le rythme est diminué. C’est d’autant plus valable lorsque nous sommes en phase inflammatoire dans notre maladie.

Par exemple, cela se fera à raison de dix séances pendant dix jours d’affilés. Puis il pourra y avoir deux séances la semaine qui suit. Puis encore deux la semaine d’après. Enfin, il pourra y avoir une dernière séance la semaine encore d’après.

Nous étalons donc ces séances sur quatre à cinq semaines. Cependant, au fur et à mesure des expériences, ils se sont aperçus que si les dix séances s’étalaient sur cinq jours, à raison de deux séances par jour, les résultats sur le long terme étaient similaires. C’est intéressant, notamment pour les personnes qui ne pourront se déplacer dans une ville possédant un centre de cryothérapie seulement que pour quelques jours, le temps des soins.

Quels sont les bienfaits de la cryothérapie sur une maladie inflammatoire ?

Le centre reçoit notamment des personnes touchées par la sclérose en plaques, la spondylarthrite ankylosante ou encore des rhumatismes psoriasiques. Principalement des maladies qui donnent lieu à des poussées inflammatoires. L’action sur l’inflammation se fait surtout grâce à l’intensité et la fréquence qui va permettre de stimuler les paliers de stimulation hormonale. En rapprochant les séances, cela augmente les paliers.

Dès le premier jour, la chaîne de froid stimulera une première salve d’hormones. En rajoutant des séances successives, les sécrétions augmenteront. La décroissance sera donc plus lente. Au fur et à mesure, les patients seront tranquilles pendant plus de temps. Parfois, ils peuvent même se retrouver pendant plus de 6 mois avec moins de poussées.

Et cela améliore la qualité du sommeil. Déjà parce qu’il y a moins de douleurs mais aussi à travers le cortisol. Le fait de mieux dormir améliore la forme, l’énergie physique et psychique. C’est un cercle vertueux qui se met en place. A condition de suivre les recommandations et le nombre de séances préconisées.

Conclusion

C’est une expérience et un outil qui gagnent à être connus, notamment dans le contexte de certaines pathologies. Et, selon le personnel para-médical du centre, cela peut avoir des bienfaits de la cryothérapie sur les maladies inflammatoires.

Par contre, bien évidemment, si vous avez le moindre doute, prenez toujours conseil auprès de votre médecin traitant au préalable !

 

Alors ? Qui a déjà testé ? Quels sont vos retours sur le sujet ? N’hésitez pas à laisser des commentaires 🙂

POUR RECEVOIR PLUS D’ASTUCES POUR BIEN VIVRE AVEC SA MALADIE OU DE TÉMOIGNAGES INSPIRANTS :

Laissez un commentaire