Skip to main content
Mes astuces de vie

Pyramide de Maslow | Respecter ses besoins lors d’une maladie

Ecrit par 24 janvier 2021janvier 29th, 2021Aucun commentaire
Pyramide de Maslow

“La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l’essentiel.”

Proverbe tibétain

Présentation de la pyramide de Maslow

La pyramide de Maslow présente les différents besoins de chaque personne selon un ordre de priorité assez général. Le psychologue Abraham Maslow l’a élaborée dans les années 1940. Et il s’agit d’une théorie selon laquelle les motivations d’une personne découlent de ses besoins non satisfaits.

Les besoins primaires sont, certes, les mêmes pour chacun. Mais, selon ses observations, d’autres besoins, que l’on peut qualifier comme essentiels, sont plus importants que d’autres chez l’homme. Et, parfois, si l’on s’éloigne trop de ses besoin, on s’éloigne trop de sa vie. Cela peut même jusqu’à aller créer des maux, des symptômes ou une maladie.

Travaillant principalement des personnes touchées par une maladie en tant que thérapeute, c’est un travail que je propose souvent. Accompagner la personne à redéfinir ses besoins essentiels, à partir de la pyramide de Maslow, et vérifier si elle vit bien en accord avec eux. Et donc avec elle-même ! Bien sûr, cela sous-entend souvent d’aller d’abord prendre le temps de se (re)découvrir et de comprendre comment l’on fonctionne. En même temps, quoi de plus apaisant et de plus vivifiant que de vivre la vie qui nous correspond ?

Les besoins primaires

Qu’est ce que l’on entend par “primaires” ? En réalité, cela implique certains besoins, qualifiés ainsi, selon la pyramide de Maslow. A savoir : boire, manger, respirer, dormir … Si l’on ne respecte pas ces besoins, nous pouvons tout simplement en mourir. Et oui ! Même le manque de sommeil !

En médecine orientale, notre corps est divisé en plusieurs parties, notamment :

  • un corps physique (avec lequel nous avons accès aux 5 sens : vue, ouïe, toucher, odorat, goût)
  • entouré d’un corps énergétique (notamment avec la notion de Chakras qui sont des points d’entrée de l’énergie dans le corps)
  • un corps émotionnel (ou corps astral, qui est en relation avec le ressenti, les émotions)
  • enfin un corps mental, qui est matérialisé et animé par nos pensées, nos idées

En soi, notre corps énergétique, associé au corps physique possède une fonction positive, régénérante. Là où le corps émotionnel, très fortement relié au corps mental a une fonction négative, qui peut nous épuiser. La seule manière de nous régénérer consiste donc, à un moment, à pouvoir dissocier les deux parties. Et cela passe par le sommeil. En effet, lorsque nous dormons, nous laissons entièrement au repos la partie émotionnelle et la partie mentale.

D’ailleurs, petit aparté, le corps mental et le corps émotionnel étant entièrement reliés dans leur manière de fonctionner, les pensées négatives créent les émotions négatives et vice versa. D’où l’importance d’entraîner notre cerveau à penser positif !

Les besoins primaires

Les autres besoins décrits dans la pyramide de Maslow sont tout autant essentiels. Mais, selon les personnes, ils auront plus ou moins d’importance.

Le deuxième socle contient la notion de besoins de sécurité (à savoir la recherche d’un environnement stable, d’une bonne santé …). Mais certaines personnes pourront mener une vie de nomade, par exemple, plus facilement que d’autres.

Les besoins d’appartenance sont en troisième position (recherche d’amour, d’amitié, de relation …). Et pour certains, ce besoin passera avant toute chose ! D’ailleurs, peut-être le savez-vous, mais un bébé peut mourir s’il n’a pas de contact affectif. Il y a eu plusieurs expériences ou recherches menées. On nourrissait très bien les bébés. Ils étaient au chaud et ne manquaient de rien physiologiquement… mais ils mourraient. Ou en tout cas, se développaient avec du retard.  Cela montre l’importance de respecter de tels besoins.

Au-dessus, il y a les besoins de reconnaissance (recherche de respect, d’appréciation, d’estime …). Là encore, ces besoins sont plus ou moins essentiels pour le bien-être de chaque personne.

Et, enfin, tout en haut de la pyramide de Maslow, se trouvent les besoins d’accomplissement de soi (recherche d’un équilibre, de développement de sa culture, personnel …). Ces besoins permettent à tout un chacun de gagner en sérénité, de se sentir bien dans sa vie. Malheureusement, tant que l’on n’assouvit ou ne respecte pas les autres, ces besoins-là passent au second plan. En tout cas, il est difficile de pouvoir vraiment les combler.

 

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous l’impression de vivre au plus proche de vos besoins ? Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire. Je vous répondrai avec plaisir !

Pour recevoir mes astuces pour “Bien vivre avec votre maladie” et des témoignages inspirants autour de ce thème

Abonnez-vous à la Newsletter

Laissez un commentaire