Maladie chronique | Pourquoi les bonnes résolutions pour prendre soin de soi ne fonctionnent jamais réellement ?

maladie chronique

On ne va pas se mentir. Nous sommes en janvier et nous avons tous certainement commencé l’année par prendre de bonnes résolutions pour prendre soin de nous dans le cadre de notre maladie chronique (sclérose en plaque, maladie de basedow, maladie de crohn, spondylarthrite ankylosante, maladie coeliaque, ataxie cérébelleuse … et malheureusement j’en passe)commençons toujours une nouvelle année avec plein de bonnes résolutions. 

Ces fameuses bonnes résolutions où l’on décide de mettre en place plein de choses, où l’on se crée un agenda pour l’année et plein de listes à respecter quotidiennement. 

Même si, on est bien d’accord, cette décision ne s’applique pas que dans le contexte de maladie chronique. 

Alors, pourquoi ces bonnes résolutions, qui sont pourtant si bonnes et si pleines de bon sens, ne tiennent jamais sur le long terme. Et que passées les premières semaines, le soufflet retombe. Avec toujours la même culpabilité … : pffff, je suis vraiment nul(le), je n’arrive à rien, même pas à prendre soin de moi.

Le piège des bonnes résolutions de la nouvelle année

Passé les voeux de la nouvelle année, alors que je demandais aux personnes que j’accompagne ce que je pouvais leur souhaiter en 2022 (en plus de la santé qui paraissait assez évidente), 80% d’entre elles m’ont demandé de leur souhaiter … de réussir toutes les bonnes résolutions qu’elles avaient prises pour prendre soin d’elles : 

  • Faire de la méditation tous les jours, cohérence cardiaque, yoga … 

  • Ecrire tous les jours leurs pensées dans leur petit carnet, 

  • Mettre en place le Miracle Morning, ce challenge qui consiste à se lever (beaucoup !) plus tôt, souvent vers 5h du matin pour faire tous ces  exercices et ainsi changer sa manière de vivre (aïe … celle-là me semble trop difficile pour moi !!! ),
     
  • Aller prendre l’air tous les jours,
     
  • Faire ses exercices de kiné tous les jours,
     

Que de très belles résolutions ! Avec cette notion et cette motivation de : nouveau cycle (puisqu’une nouvelle année commence), on fait un gros reset et on se motive pour redémarrer tout neuf !
Et comme on sort des vacances, on a logiquement un peu plus d’énergie (et si ce n’est pas le cas, je vous propose de lire l’article sur la fatigue dans le contexte de maladie chronique).
Et comme on a normalement eu du temps libre, ces résolutions nous semblent surmontables. 

PROBLEME N°1 : très souvent, on va mettre la barre très haut. Allez, 1h de marche par jour, allez, 50 exercices de kiné par jour, allez 30 minutes de méditation par jour …

PROBLEME N°2 : c’est que ce fameux reset, ce fameux élan, on doit le tenir UN AN d’un coup… Parce que la prochaine fois qu’on aura l’impression de pouvoir repartir de zéro sera … l’année prochaine.

PROBLEME N°3 : enfin, comme cela va être très difficile à tenir, ça laisse un sentiment d’échec.  Car, au fond, « je suis nul(le), j’ai pas réussi”.

Face à la maladie chronique : l'importance de créer une habitude

Pour arriver à mettre en place une attention à soi régulièrement, pour prendre soin de soi dans le contexte d’une maladie chronique, il y un chemin très important à respecter : créer une habitude

Il faut 21 jours pour créer une habitude. La régularité est un pilier de cette création et plus on pratique, plus on devient bon !  

Car une fois créées, les habitudes sont ce qui nous apporte le plus.

Quelque part, nous ne sommes jamais que la somme de ce que nous faisons CHAQUE JOUR.

Il vaut mieux faire 1 petit exercice de 5 minutes de kiné OU de respiration OU de méditation tous les jours, plutôt que 50 exercices pendant 3 jours et lâcher parce que c’était finalement trop.  Parce que la vie, le travail, les obligations familiales nous on rattrapées et que tenir le rythme (… sur un an …) n’a pas été possible. 

Et si vous cherchez des idées pour prendre soin de vous, je vous recommande de lire l’article « Comment prendre soin de soi dans la maladie ? »

Car c’est en faisant quelque chose tous les jours que vous pourrez en voir les bénéfices sur le long terme. Et, faire 1% mieux par jour, c’est faire 37 fois mieux au bout d’un an. 

La méthode des 90 jours

Pour aller plus loin, je vous propose une méthode que j’ai découvert depuis que je suis entrée dans le milieu de l’entreprenariat, en tant que psy et sophrologue : la méthode des 90 jours. 

C’est à dire : planifier ses actions sur 90 jours et faire un point chaque trimestre.

Et j’ai trouvé ça génial ! Et pas seulement dans le milieu professionnel. 

Si je reprends tout ce que j’ai dit plus haut :  

 1️⃣ En premier il vaut mieux éviter de se créer des objectifs inatteignables qu’on va devoir tenir UN AN. Mais si on se fixe, un plus petit objectif, plus doux, plus facile sur une plus courte période, par exemple sur trois mois, sur le mois, voire sur la semaine … Ca permet de :

  • faire un point à la fin de la période et de voir les moments les plus appropriés pour faire ces exercices
  • se valoriser parce qu’il y a plus de chances que l’on réussisse !
  • et redéfinir des objectifs tout aussi simples pour la prochaine période. Chouette, on passe un cap et on a le sentiment d’avancer !! 

2️⃣ Et ainsi, on met cette fameuse habitude, tranquillement à son rythme, pas à pas. On la CONSTRUIT. 

Un exemple d'habitude à créer ?

Comme vous avez dû le voir, en plus des astuces pour bien vivre avec une maladie que e propose, je crée des outils ou accompagnements pour :

  • pouvoir apaiser son anxiété,
  • travailler sur ses émotions,
  • mieux vivre son hypersensibilité,
  • retrouver de l’énergie,

Et, du coup, c’est dans cette idée que j’ai créé une formation pour apaiser l’anxiété et retrouver de l’énergie. 

J’ai alors volontairement créé des petits audios qui durent en moyenne 6 ou 7 minutes. 

Parce que, du coup, en prenant ces courts moments dans les moments clés de notre journée, en se projetant pour voir ce que ça donne sur une semaine, 10 jours, 21 jours … On peut ainsi mettre en place une première habitude de prendre soin de soi …

Qu’est ce que vous en pensez ? N’hésitez pas à interagir en commentaire et décrire votre propre routine pour prendre soin de vous, vos propres astuces et tout ce qui vous fait du bien pour bien vivre malgré la présence d’une maladie dans votre vie.

Qui je suis ?
bien vivre avec la maladie

Touchée par une sclérose en plaques depuis plus de 13 ans, j’accompagne, depuis des années, en tant que blogueuse, psychopraticienne, sophro-relaxologue et formatrice,  les personnes touchées par une maladie à s’apaiser au niveau psycho-émotionnel et redevenir actrices dans leur maladie.

Accompagnements

Suivi personnalisé entièrement ciblé sur votre problématique


Acquérir pleins d’outils pour mieux vivre avec votre maladie


Un EBOOK GRATUIT et des astuces tous les dimanches

Laisser un commentaire

Qui je suis ?
bien vivre avec la maladie

Hello ! Je suis Lisa Brienne. Moi-même touchée par une sclérose en plaques depuis plus de 13 ans, j’accompagne, depuis des années, en tant que blogueuse, psychopraticienne, sophro-relaxologue et formatrice,  les personnes touchées par une maladie à s’apaiser au niveau psycho-émotionnel et redevenir actrices face à leur maladie.